RECHERCHE

Descriptif des activités de recherche du département

Les orientations de recherche des italianistes de l’Université Paul-Valéry rencontrent des problématiques liées aux arts et à la littérature, à la poïétique, à la langue et à l’entrecroisement des cultures, et plus récemment, à l’écocritique (écologie littéraire).

Ces problématiques sont envisagées, non seulement en relation avec la tradition italienne, mais également dans une mise en perspective prenant en compte les mutations que connaît l’Italie aujourd’hui. Après un long passé d’émigration, l’Italie est devenue pays d’immigration ; elle est confrontée au multilinguisme et à ce qu’il est convenu d’appeler maintenant les littératures migrantes. Sans abandonner le dialogue plus que jamais nécessaire et fécond avec les œuvres de la tradition italienne, il est indispensable d’interroger les nouvelles formes poïétiques dont témoignent la littérature et les arts pour tenter de comprendre les mutations anthropologiques et sociétales en devenir.

Pour en savoir plus consulter le site de l’équipe de recherche LLACS

programme et calendrier du séminaire de recherche 2014-2015

Axes de recherche

  • Étude de l’œuvre d’art d’ordre esthétique et poétique axée sur les pratiques de création avec des références à de nombreuses approches critiques, entre autres Deleuze, Clair, Maldiney, Merleau-Ponty, Szondi, Pareyson, Focillon, Pasolini, Foucault, Virilio.
  • Théorie critique du texte littéraire fondée sur une conception polyphonique de l’œuvre et sur son approche dans un contexte socio-historique (à partir de la réflexion de plusieurs théoriciens, tels Bakhtine, Barthes, Todorov, Calvino, Kristeva, Benedetti).
  • Analyse du panorama actuel de la création littéraire et artistique entre mythes archaïques et mondialisation.
  • Histoire, culture et représentation de l’émigration italienne et de l’immigration en Italie (presse, littérature, cinéma…) Un projet est en cours sur les Italiens en Languedoc-Roussillon.
  • Écritures de la migration, multilinguisme, métissages culturels, contacts de cultures : les écrivains migrants portant un regard ‘autre’ sur la culture et la langue italienne.
  • Question de l’élaboration et du détournement des codes de genre (en particulier dans le roman utopique et le roman policier) envisagée en relation avec l’analyse des dysfonctionnements d’une organisation sociétale.
  • L’édition vénitienne au XVIe siècle (et en particulier l’édition « mineure » profane et plurilingue) ainsi que les cultures transversales en Italie à la Renaissance (les liens entre la « grande littérature » et la « littérature populaire », le théâtre et la littérature para-théâtrale, la littérature de chronique et de voyage, les lecteurs).

Revue

Une revue en ligne a été créée, Notos, espaces de la création: arts écritures, utopies, qui publie des textes littéraires inédits, des traductions, des conférences, des entretiens, des vidéos…

Les italianistes animent par ailleurs une collection, les Cahiers de Prévue, issue de la revue Prévue, créée par Franc Ducros en 1974. Vient de paraître dans cette collection le volume collectif Résurgences du mythe : figures de l’origine et de la fin des temps dans la littérature moderne (dir. P. Gabellone).

Stages liés à la recherche

Les italianistes de Montpellier ont acquis une solide expérience des stages Erasmus liés à la recherche, des partenariats ayant été développés avec plusieurs universités, fondations et institutions, par exemple :

  • Fondation Premio Napoli de Naples
  • Section culturelle de la mairie de Naples
  • Département d’Anthropologie culturelle de l’Université Rome II
  • Associations la « Route des Phéniciens » et la « Via Francigena » qui font partie des Itinéraires culturels reconnus par le Conseil de l’Europe

Les commentaires sont fermés.